Retour à la liste des articles

Eté2010 - Vol.13. No. 01

ANNEXE 1 : Européens d'Algérie ("Pieds noirs") et Algériens nés en France coloniale : La part manquante d'une identité hétérogène

Michèle HAENSEL-MARESTIN
Michèle Haensel-Marestin est née à Mostaganem, Algérie en 1959. Elle vit depuis 1963 à Oloron-Sainte-Marie, Pyrénées atlantiques. Formatrice, coordinatrice pédagogique, psychomotricienne et chef de chœur, elle a mené récemment, sous la direction de Frédérique Lerbet-Sereni (Université de Pau et des pays de l’Adour), un travail de recherche sur la fonction de l’oralité en pédagogie artistique et les nouages individuels et collectifs qui sont sous-tendus. Elle est l’auteur d’un spectacle sur le thème de l’arrivée des colons en Algérie en 1870 et vient d’effectuer récemment un voyage dans ce pays, sur les traces de ses ancêtres.